menu close
Home > Archives > Conférence académique

Conférence académique

Professeure Adria LeBœuf

Les conséquences inattendues du bouche-à-bouche des fourmis

Mercredi 8 novembre 2023 à 19h

à l’Aula du Palais de Rumine, à Lausanne.

 

/////////////////////////////

 

Si vous avez déjà observé des fourmis marchant dans votre cuisine ou dans la forêt, vous avez peut-être eu l’occasion de les voir échanger des fluides bouche-à-bouche. Ce comportement simple est emblématique de la coopération sociale des fourmis et peut révéler de riches secrets sur le passé évolutif, sur l’état actuel des colonies et sur les priorités des fourmis pour leur avenir.

 

Adria LeBoeuf décrira les recherches de son laboratoire sur l’évolution, l’écologie et la physiologie de ce comportement. Vous verrez comment ce simple comportement de bouche-à-bouche permet une coopération complexe aux conséquences inattendues. Ces découvertes trouvent des parallèles dans d’autres systèmes biologiques et dans les structures sociétales humaines.

 

/////////////////////////////

 

Biographie

Adria LeBœuf est professeure assistante à la tête du Laboratoire des Fluides Sociaux à l’Université de Fribourg en Suisse. Son laboratoire étudie les matières transmises socialement et les conséquences fascinantes de leur évolution, de la manipulation développementale au comportement collectif.

 

Elle a obtenu son bachelor en biologie au College of Creative Studies à l’Université de Californie, Santa Barbara. Après un doctorat en biophysique sensorielle à l’Université Rockefeller à New York, Adria est passée de l’échelle de la molécule à l’échelle de l’organisme, lorsqu’elle a commencé à étudier les fourmis, les fluides échangés socialement, leur évolution et leur transmission à l’Université de Lausanne et plus tard à l’Institut Weizmann.

 

En 2019 elle reçoit un financement pour former son propre groupe de recherche à l’Université de Fribourg. Adria et son équipe se concentrent alors sur la manière dont l’évolution a conçu la vie sociale, en particulier, à travers les fluides échangés socialement, et comment les matières bioactives peuvent être produites, transmises et agir sur les autres individus. Elle a reçu des subventions de nombreuses organisations, y compris les National Institutes of Health, la Fondation Nationale Suisse pour la Science, la Fondation Novartis et le Human Frontiers Science Program. En janvier 2024, elle occupera un poste de professeure associée dans le département de zoologie de l’Université de Cambridge.

expand_less