Un Vaudois témoin de la guerre de Sécession.

Ferdinand Lecomte

1826-1899

ISBN 978-2-88454-136-5

En souscription jusqu’au 31 mars 2012.
Un volume de 224 pages et 50 illustrations environ, format 170 x 235 mm, relié.

Prix de souscription pour le volume 136 jusqu’au 31 mars 2012 : 44 francs + frais d’expédition.
Prix de vente dès le 1er avril 2012 : 51 francs + frais d’expédition.

Ferdinand Lecomte (1826-1899) est l’une des personnalités vaudoises les plus étonnantes du XIXe siècle. Fils de son siècle, ce véritable homme orchestre sera tour à tour militant radical de la première heure, proche d’Henri Druey puis de Louis Ruchonnet, avant de devenir l’une des éminences de ce parti. Journaliste, fondateur de la Revue militaire suisse, bibliothécaire cantonal durant plus de quinze ans pour enfin occuper la charge de chancelier de l’Etat de Vaud. En 1875, il devient colonel-divisionnaire, alors le plus haut grade dans l’armée suisse en temps de paix. Historien militaire remarqué, Lecomte est aussi le premier biographe du général Antoine-Henri Jomini.
L’épisode le plus marquant de sa carrière reste sa participation à la guerre de Sécession. C’est en qualité d’observateur militaire de la Confédération helvétique que Lecomte va accompagner en 1862 et en 1865 l’armée fédérale américaine en lutte contre les Etats sécessionnistes du Sud. Si les motivations premières pour ces lointains voyages sont d’ordre militaire, des raisons plus personnelles incitent l’o≤cier vaudois à traverser par deux fois l’océan Atlantique. En effet, Lecomte entretient des affnités politiques avec la cause défendue par le Nord : l’union des Etats-Unis et l’abolition de l’esclavage.
Plus qu’une biographie, cet ouvrage apporte 150 ans après le début de la guerre civile aux Etats-Unis un éclairage nouveau sur les relations américano-suisses durant la seconde moitié du XIXe siècle. Il remet aussi en lumière une personnalité vaudoise aux multiples facettes et longtemps oubliée.
Le présent volume est préfacé par l’historien Jean-Jacques Langendorf, auteur d’une biographie magistrale sur Jomini et spécialiste des conflits armés des XIXe et XXe siècles.

Je désire passer commande (envoyez un e-mail à bhv@notaires-rl.ch)

Né en 1980, David Auberson a étudié l’histoire, l’histoire ancienne et l’archéologie aux universités de Lausanne et de Leipzig. Il a défendu en 2009 son mémoire de licence sur Ferdinand Lecomte, sous la direction du professeur François Vallotton. Il est également titulaire d’un master de spécialisation en Sciences historiques de la culture. Son mémoire a été récompensé par le Prix de la Faculté des lettres ainsi que par le Prix de français de la Société Académique Vaudoise. Il a collaboré à plusieurs publications touchant à l’histoire militaire, culturelle et politique dans le Canton de Vaud et en Suisse aux XIXe et XXe siècles. David Auberson travaille actuellement comme historien indépendant.

inscrivez-vous
Actualité SAV:
Offres culturelles - billets offerts !
Actualité SAV:
Délai de dépôt des dossiers

Trouvez ici les délais de remise de demandes de bourses, de subsides de recherche et de publications

Outils pour cette page :
IMPRIMER LA PAGE
ENVOYER PAR EMAIL


Actualité BHV:
Charles Monnard, 1790-1865

Ouvrage collectif sous la direction d’Olivier Meuwly